Maroua 1er : une centaine de jeunes entre en stage de vacances


L’édition 2012 sera consacrée exclusivement au reboisement de différentes aires du ressort de la municipalité.

C’est une ambiance peu ordinaire qui a court ce  07 août 2012, dans les locaux de la commune d’arrondissement de Maroua 1er, sis au quartier Domayo. Les lieux sont pris d’assaut par une foule de jeunes gens retenue pour le compte des stages de vacances, une opération que cette municipalité organise annuellement depuis bientôt cinq années. Pour être plus précis, ils sont 101 élèves et étudiants à être retenu. Avant de s’y mettre, les stagiaires recoivent un briefing sur les attentes des autorités de la municipalité vis-à-vis d’eux.

« Pour ce stage de vacances, on attend de vous : la discipline, une présence effective de tous les jours» dira Boubakary Nouhou, 1er adjoint au maire, dans son mot de lancement du stage, avant d’ajouter à propos de la mission qui leur est confiée : « Il sera question pour vous de procéder au reboisement tout au long de l’axe carrefour Para jusqu’au pont vert, le reboisement du site de l’hôtel de ville, du site de la foret de Madjema et  celui du marché de Ouro Tchédé.» Ainsi, l’on découvrira que l’édition 2012 des stages de vacances organisée par la commune d’arrondissement de Maroua 1er sera consacrée à la préservation de l’environnement à travers le reboisement des certains espaces relevant du ressort de la commune. De sources concordantes, l’on apprend que les questions relatives à l’environnement sont des plus sensibles dans la commune d’où ces actions toujours renouvelées visant à redorer le paysage végétal de la commune.  

« Pour ce premier jour, nous avons à conduire une partie des stagiaires porter les plants vers les différents sites de reboisement pendant qu’une autre équipe ira chercher des épines afin de protéger les plants mis en terre contre les animaux en divagation» avoue Mamat Toukou, cadre de développement au sein de la commune et superviseur du stage. Pour ce dernier, les moyens matériels et la logistique mise à leur disposition permettra de mener à bien le travail confié à ces jeunes gens. A la commune d’arrondissement de Maroua 1er, l’on est unanime que c’est là : « une manière de les habituer [les stagiaires] au monde du travail en même temps que le revenu gagné pourra les aider à acheter quelques cahiers».

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s