CEMAC: Paul Biya satisfait du rendez vous de Brazzaville


« Voyez, je me sens chez moi ici. Je lui ai dit (au président Sassou Nguesso) que je compte revenir ici. » Pour le président Paul Biya qui s’exprimait ainsi jeudi, en mi-journée, dans le pavillon d’honneur de l’aéroport Maya-Maya de Brazzaville, son séjour congolais de 72h a été positif, au plan des travaux du 11e sommet de la conférence des chefs d’Etat de la CEMAC comme au plan bilatéral.

Dans le cadre des travaux du sommet de la CEMAC qui se sont déroulés sans désemparer à huis clos mercredi 25 juillet 2012 de 14h au-delà de 20h3O, il a œuvré avec ses pairs pour traduire dans la réalité les objectifs de l’intégration de l’Afrique centrale.

En résumant lui-même les principales conclusions des travaux, il a évoqué le principe de la libre circulation des hommes et des biens sans laquelle il n’y a pas d’intégration palpable.

Il a souligné le principe de la rotation aux postes de responsabilité qui permet, note-t-il, de diversifier les expériences, à tous les Etats d’accéder à des postes importants et de faire-valoir leur savoir-faire. Et aussi le non cumul des postes et des sièges des institutions.

Sans oublier Air CEMAC, pour lequel un pas de plus a été accompli, les Etats étant tombés d’accord pour un partenaire stratégique, en l’occurrence, Air France. Cependant Paul Biya n’a pas manqué de faire observer que le domaine aéronautique est aujourd’hui très concurrentiel.

Au plan bilatéral, le chef de l’Etat a eu de nombreux entretiens avec son homologue congolais Denis Sassou Nguesso. Jeudi en fin de matinée, Sassou Nguesso est venu rejoindre Paul Biya pour un ultime tête-à-tête avant que les deux présidents se rendent à l’aéroport Maya-Maya à bord de la même limousine.

La cérémonie d’au revoir a été brève. Après l’interview du président Paul Biya à la presse présidentielle congolaise, les deux chefs d’Etat ont reçu les honneurs militaires sur le tarmac, puis salué les corps constitués congolais et camerounais.

Après une accolade chaleureuse avec son hôte, le président Paul Biya est monté à bord de l’avion Airbus 320 spécialement affrété pour la circonstance, non sans avoir une fois de plus adressé des deux mains des signes d’au revoir.

                                                                                                                     Cameroon Tribune

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s