JO Londres 2012, l’Afrique a faim de medailles


Le continent africain participera en totalité aux Jeux olympiques 2012 de Londres, à l’exception du Soudan du Sud. Soit 53 délégations, dont une bonne douzaine sera en mesure de remporter des médailles. Outre l’athlétisme, souvent la chasse gardée des Kényans et des Ethiopiens sur les longues distances, d’autres sports sont à portée de médailles pour les champions africains. Voici une revue des disciplines, des pays et des sportifs susceptibles de mettre l’Afrique à l’honneur durant cette 30ème Olympiade

Il y a deux particularités dans les médailles glanées par les Africains lors des JO : elles proviennent essentiellement de l’athlétisme, et elles sont souvent de nationalité kényane et éthiopienne. A Londres, le Kenya lancera à l’assaut des breloques en or les coureurs suivants :

  • Kenneth Kipkemoi, champion d’Afrique du 10 000 m,
  • Wilson Kiprop, meilleur temps mondial sur cette distance cette année (en 27’01’’98),
  • Wilson Kipsang et Mary Keitany, les vainqueurs du marathon de Londres cette année,
  • Vivian Cheruiyot, la championne du monde en titre sur 5 000 m et 10 000 m,
  • Brimin Kipruto, Abel Kiprob Mutai et Ezekiel Kemboi pour le podium du 3 000 mètres steeple dont le dernier (Kemboi) est le champion du monde en titre,
  • David Rudisha, le détenteur du record du monde du 800 m (1 min 41 s 01, 2010),
  • Isiah Kiplangat Koech et Edwin Cheruiyot Soi vont chercher une médaille sur 5 000 m.

Sur ces distances de fond, si ce ne sont pas des Kényans qui gagnent, ce sera sûrement leur voisin du nord, l’Ethiopie, avec notamment :

  • Kenenisa Bekele, double champion olympique du 5 000 m et du 10 000 m,
  • Tirunesh Dibaba, championne olympique en titre du 5 000m et 10 000 m,
  • Meseret Defar, championne olympique en 2004 du 5 000 m,
  • Dejen Gebremeskel, meilleure performance mondiale de l’année du 5 000 m,
  • Abeba Arigawe, meilleure performance mondiale de l’année du 1 500 m.

Outre le Kenya (14 médailles aux JO de 2008) et l’Ethiopie (7 médailles), d’autres pays africains s’apprêtent à faire parler la poudre en athlétisme.

Caster Semenya est la meilleure chance de médaille de l’Afrique du Sud sur 800 m dont elle est vice-championne du monde en titre. Oscar Pistorius de son côté, sera la meilleure publicité pour l’Afrique du Sud et pour tout le continent : il a choisi de se mesurer aux athlètes « valides » sur 400 m, alors qu’il court avec deux prothèses en carbone à la place des jambes…

Le Botswana voisin aura le regard tourné vers Amantle Montsho, championne du monde en titre du 400 mètres.

La Gabonaise Ruddy Zang-Milama est très attendue sur l’épreuve reine du 100 m dames, dont elle détient le titre de championne d’Afrique. Le Nigeria de son côté compte sur Blessing Okagbare, médaille de bronze aux derniers JO en saut en longueur.

Selon  Genc Burimi sur RFI.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s