Samuel Eto’o : Accusation de Fraude fiscale, voici 4 vérités qu’on ne vous a pas dit.


A la suite des accusations de fraude fiscale proférées par son ancien homme de main, Jose Maria MESALLES, le joueur camerounais a réagi dans un communiqué pour apporter sa part de lumière dans l’affaire. Voici 4 choses qu’on n’a pas dit.
1. Entre Samuel Eto’o et JOSE MARIA MESALLES
Première vérité. Le temps de l’idylle est vraiment finit. Désormais les deux hommes « pourraient se voir en chien de faïence » si ce n’est pas déjà le cas. On est tenté de dire que la rupture a été dans le genre : « Tu me lâches ! J’aurais ta peau, pauvre con »
2. De la santé financière du pitichi camerounais
Le sujet n’a jamais fait les choux gras de la presse et n’eu été la fin de l’idylle entre les deux hommes, l’on n’aurait rien su. Et si Samuel Eto’o avoue « … j’ai été victime de manœuvres frauduleuses qui ont conduit à la perte de contrôle de la société BULTE EMPRESARIAL 2002 S.L., laquelle société abrite une grande partie de mes biens mobiliers et immobiliers » avant de reconnaître ensuite que cela lui a coûté la perte « d’importantes sommes d’argent et biens patrimoniaux au travers d’opérations sociétaires complexes.» C’est dire sans être dans les secrets des dieux que le camerounais a subit un énorme préjudice sur son patrimoine.
3. Anzi, un paradis pour se refaire une santé financière ?
Le meilleur buteur de toute l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations, le dit si bien, il a perdu de l’argent. A l’analyse, le trou financier causé par la perte totale de sa société BULTE EMPRESARIAL 2002 S.L devrait au plus vite être comblé pour que la crise (la véritable) ne pointe pas à l’horizon. Difficile donc dans ces circonstances de rester jouer pour « le grand plaisir des autres (ceux là qui lui ont toujours refusé le ballon d’or mondial) alors que un chèque en blanc (quasiment) lui est tendu pour aller jongler la fameuse balle ronde dans le désert russe.
4. Tout finira bien
« Le 15 novembre 2011 j’ai déposé une plainte criminelle contre JOSE MARIA MESALLES, qui jusqu’au 21 Mars 2011 fut mon représentant, avocat, conseiller, administrateur de mon patrimoine et homme de confiance, et qui agissait avec de larges pouvoirs que je lui avais moi-même octroyés au mois de juin 2003. » Dans cet extrait, le goléador avoue avoir donné tout pouvoir à son désormais ex conseil. C’est tout à fait naturel dans une relation client-conseil. Seulement donc si l’on s’en tient au communiqué publié sur son site web, il y aurait eu trahison. Heureusement qu’il dit : « J’offre toute ma collaboration et aide à l’Administration fiscale et judiciaire pour résoudre l’ensemble de ces contentieux dont j’ai également été la victime et qui m’ont amené à déposer la plainte criminelle mentionnée.» Une bien bonne nouvelle, cette main tendue, cette disponibilité de Mister Samuel Eto’o qui réjouira à coup sûr ceux qui nombreux le portent dans leur cœur. Bruno P.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s