LIVRE : le chercheur Alain Désiré TAÏNO KARI passe à la loupe les relations américano-saoudiennes


 « Les relations américano-saoudiennes depuis la fin de la guerre froide » (L’alliance stratégique à l’épreuve des cultures). C’est le titre de ce livre de 226 pages paru aux éditions l’Harmattan.

Voici un beau livre qui, en plus d’être intéressant, se lit agréablement. Il fournit, à bien des égards, quelques clés importantes de lecture pour comprendre l’actualité internationale et la géopolitique des relations internationales au Moyen-Orient. Il met en scène deux grands pays, en l’occurrence les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume wahhabite d’Arabie saoudite, chacun résolument engagé dans la conquête des zones d’influence, ce qui les rend mutuellement vulnérables et dépendants.
Le livre tente en effet, à la lumière des thèses de Samuel Huntington sur les conflits post guerre froide, d’appréhender les places de l’alliance et des cultures dans les relations américano-saoudiennes. Tout en examinant les rapports politico-stratégiques liant les deux pays sur fond d’intérêt économique et de lutte croisée contre les nouveaux djihadistes dont une bonne partie est constituée de Saoudiens, l’auteur s’attelle à mettre en évidence les contradictions qui sous-tendent les rapports entre ces deux univers et leurs perspectives à court et moyen termes.

Faisant au-delà une analyse pointue sur la reconfiguration des relations internationales au Moyen-Orient, au regard de la reformulation des modes d’adhésion idéologique et des mutations des formes d’expansion des impérialismes américain et saoudien, l’auteur, s’est honorablement illustré autant dans la théorisation conceptuelle des relations internationales que dans la pratique de la diplomatie au ministère des Relations extérieures du Cameroun. Il est un homme de culture ou plutôt des cultures tant et si bien qu’il s’en accommode au point de faire de l’éloge de la diversité et du pluralisme culturels un ferment de son engagement laïc, au sens de dialogue et d’ouverture à toute forme de religiosité. Son livre est une contribution importante à la compréhension de la géopolitique du Moyen-Orient et de la complexité de l’actualité des relations internationales.

 Bio : Alain Désiré TAÏNO KARI est un diplomate, chercheur en sciences sociales et enseignant associé dans quelques établissements d’enseignement supérieur de son pays, le Cameroun. Ce fonctionnaire est également étudiant en Master en Développement International à Hankuk University of Foreign Studies, (Séoul, Corée du Sud). Le natif du Mayo-Kani, qui ne cache pas sa passion pour les questions propres à la culture est déjà auteur de deux livres qui ont fait l’objet d’une dédicace publique, le vendredi 11 novembre 2011 à Hankuk University of Foreign Studies, (Séoul, Corée du Sud). Lesdits ouvrages, brulants d’actualités, qui s’inscrivent dans le cadre global des relations internationales stratégiques et de l’éducation, suscitent  depuis leur parution, un intérêt passionné dans les mondes universitaire et sociopolitique.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s