EBAKA  Robert…


EBAKA
 
 
Robert Nkili séduit des ouvriers

En guise de cadeau de fin d’année dans cette localité bien éloignée du chef lieu de région le patron des transports  a promis de revenir les soutenir et inaugurer la carrière.
C’est un arrêt à la rencontre du personnel de la carrière d’Ebaka. Avec un tour du chantier bien approfondi, et une brochette de promesses.  La carrière d’Ebaka drouille de monde ce 13 Juin 2012, les machines en activité tourne  le gravier avant la transformation du  produit fini en béton armé bi blocs (Tba). Voir la manière à laquelle les ouvriers s’attèlent à leurs fonctions réjouit le ministre Robert Nkili. Lui qui est pourtant de passage à Bélabo, parce que se rendant à Ngaoundéré, ne cache pas sa satisfaction devant  des jeunes ardus au travail et sa délégation qui a bravé 5 Km  de route  poussiéreuse pour se rendre à la carrière.  «  Je suis satisfait de cette véritable réalisation des grandes réalisations. » Déclare Robert Nkili. «  M. le gouverneur, vous et votre population, en guise de cadeau, je vous fais la promesse de revenir très bientôt inaugurer ce site», ajoute le ministre, qui s’adresse ensuite aux ouvriers de l’atelier fer: « Pas au plus tard qu’avant la fin de cette année. »  Ils ont du sourire aux lèvres l’espoir est gardé.
La présence rapide mais très significative du ministre des transports dans ce site chantier s’inscrit dans le cadre de la visite technique de la carrière d’Ebaka à 85 Km de Bertoua. Ouverte en 1974, la carrière couvre une superficie de 1 250 ha, et le permis d’exploitation détenu le 18 janvier 2010 vise à doter la société ferroviaire nationale  d’une matière d’approvisionnement de ballast, l’élément essentiel dans la maintenance ferroviaire. 245 000  mètre cube de ballast sont attendus avant la période de reconstruction du chemin de fer. Cela permettra de rénover 175 Km de voie ferrée avec des traverses en béton armé bi blocs et l’utilisation d’un rail dont la pesanteur sera de 54 Kg. Jusqu’à ce jour plus d’un millier de bi blocssont fabriqués et stockés sur ce site dans un parc confortablement aménagé. Un bi blocs seul pèse 160 Kg  et a une durée de 35 ans.  Des réalisations qui feront en sorte que les déraillements que connaissent les passagers des terminus Yaoundé- Ngaoundéré en passant par Nkoteng soient maximalement réduits.
Le coordinateur régional de l’Est, M. Mophor Joseph, (coordex) reconnait qu’actuellement  les lignes gares  Tabéné- Tête d’éléphant sont des lignes vieillissantes. Pour la mise en œuvre de la carrière la camrail, qui supervise la gestion du site au compte de l’Etat du Cameroun, conformément aux dispositions prévues par l’avenant N°2 à la convention de concession, entend refaire la voie. D’où la nécessité d’un train à grande vitesse (Tgv) pour réduire les heures de voyage.  Soixante Quinze personnes travaille cependant  à la carrière d’Ebaka et l’Est tient les 80% du personnel  localement embauché. Soit 77% dans l’arrondissement et environs, et 3% dans toute la région. Ces résultats tirés d’une analyse sociologique du personnel de la carrière d’Ebaka, atteste à suffisance que le projet laisse la part belle aux locaux qui disent être lésés par le gouvernement.
Financé à hauteur de plus 2 milliards francs, il en ressort que la carrière d’Ebaka  comporte plusieurs blocs permettant la fabrication sur place du produit fini. L’atelier de fer, la centrale à béton, la Vbh (pour produire du béton armé bi blocs), le laboratoire du moulage des cubes et test à la presse, et le site de stockage des Tba. Des travaux réalisés  par des  techniciens internationaux : Allemands et Grecques.  Grace à cette frabrication locale, la carrière d’Ebaka va concourir aux besoins du Cameroun et de la sous région Afrique centrale. le ministre Robert Nkili , à l’issu de cette courte visite,  arrivé à bord d’un train spécial en provenance de Yaoundé, est  reparti de la carrière à bord du train BB 1106 pour la gare transit de Bélabo avec à bord des députés de l’Assemblée Nationale et Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, Gouverneur de la région. Une promesse de retour à été faite aux ouvriers. En mettant le cap pour le chef lieu de la région de l’Adamaoua, M. Nkili Robert est attendu en décembre prochain pour son deuxième voyage à l’Est où il sera question d’inaugurer la carrière d’Ebaka.

ROMEO TIGNANG
DE RETOUR D’EBAKA
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s