Commandement : Le nouveau délégué régional de l’administration pénitentiaire pour l’extrême nord prend ses fonctions


Le nouveau promu a solennellement remplacé André  Lucien Tayou au cours d’une cérémonie présidée par Emmanuel Ngafesson, Secrétaire d’Etat auprès du Vice Premier Ministre, Ministre de la Justice.

La place de fête de la ville de Maroua, chef lieu de la région de l’extrême Nord s’est parée de ses plus beaux atouts ce 28 août 2010, à l’occasion de la cérémonie de passation de commandement entre délégué régionaux de l’administration pénitentiaire sortant et entrant. Sous la houlette d’Emmanuel Ngaffesson, secrétaire d’Etat en charge de l’administration pénitentiaire, André Lucien Tayou, administrateur général des prisons passe le commandement à Watoin Jean Michel. Un acte plein de solennité qui marque ainsi son admission au rang très respecté des officiers de réserve – admission à la retraite ndlr- après une carrière bien remplie. Lequel lui permet de gravir tour à tour les différentes strates de cette administration. Robert Bakary, Délégué du Gouvernement près la communauté urbaine de Maroua, dans ses propos de bienvenu à l’attention des autorités, ne manquera pas de rappeler les œuvres réalisées par André Lucien T. après cinq ans passés à la tête de la délégation régionale de l’administration pénitentiaire. « Le milieu carcéral a connu une amélioration notable, perceptible à travers une hygiène générale qu’en terme d’amélioration de condition de vie des détenus. C’est le résultat des efforts déployés par Monsieur Tayou malgré les difficultés de toutes sortes liées à la spécificité de l’administration pénitentiaire…Mr Tayou durant tout son séjours à Maroua a brillé par son soucis permanent de l’amélioration du cadre de travail » affirme le premier citoyen de la communauté. La preuve incontestable selon certaines sources reste l’aménagement de la délégation régionale de l’administration pénitentiaire et l’ouverture il y a quelques mois, de la prison principale de Moulvoudaye.

Missions…

Le désormais Drap-EN qui s’est vu confié cette haute charge par arrêté du 12 août 2010 du Vice premier Ministre, Ministre de la Justice n’était jusqu’alors régisseur de la prison centrale de Maroua, comme son prédécesseur à son époque. Celui là que l’on a présenté comme un chef de famille modèle aura occupé ce poste depuis 2007. Selon Emmanuel Ngaffesson, il lui revient d’assurer à ce nouveau poste, un contrôle et la coordination des activités relevant de l’administration pénitentiaire de son ressort, de veiller à l’application des peines et la réinsertion sociale des détenus. « Vous devez être un grand meneur d’homme » lui conseille t-on afin de pouvoir surmonter la périlleuse équation de management des ressources humaines. Embarqué dans un vaste programme d’amélioration des conditions générales de vie de la population carcérale et de celle du personnel, les pouvoirs publics n’accepteraient pas de voir leurs multiples efforts ternir de quelques dérapages que ce soit. C’est ainsi que : « les évasions et détachements des détenus non autorisés par la chancellerie doivent être combattus, ».

Le secrétaire d’Etat n’a pas manqué de faire une descente à la prison centrale de Maroua, secouée elle aussi pas   des cas de choléra, vite endiguée dans ces lieux.

Camille Ladambé

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s