Adamaoua: Abdoullahi Bidissé, monsieur Elecam installé


Le délégué régional de l’organe et ses collaborateurs ont pris fonctions.

C’est un homme qui croit fortement au destin qui a été installé lundi dernier. Le nouveau délégué régional de Elections Cameroon pour l’Adamaoua a pris ses fonctions en présence d’une foule comme il y’en a eu rarement ces derniers temps à l’hôtel Mentong Palace de Ngaoundéré. Ce homme, la cinquantaine atteint, était convaincu, jusqu’à ce jour encore, que le destin peut bien réserver des surprises, et qu’il suffit d’y croire. « Quand j’ai demandé une retraite anticipée alors que j’étais cadre à la REGIFERCAM, beaucoup étaient surpris de ma décision. Certains pensaient que j’avais perdu la tête, or j’ai agi ainsi parce que je me suis préparé, et j’ai estimé que le moment était devenu de prendre un peu de repos, car mon salaire et mes indemnités me le permettaient », affirme-t-il tout haut. Moulé dans une rigueur qui est encore perceptible en lui à la première observation, Abdoullahi Bidissé a, après avoir quitté la société des chemins de fer en 1999, postulé pour des postes temporaires à l’ONEL. C’est dans cet organe qu’il a officié en qualité de Vice président provincial lors des élections présidentielles de 2004, puis comme président en juillet 2007.

« J’ai appris ma nomination alors que j’amenais ma voiture au garage, je me demandais déjà comment je pouvais faire pour la remettre sur pieds », indique-t-il pour étayer sa thèse sur le destin. Ce même destin qui l’a conduit au Nigéria où il a été reçu comme un chef de l’Etat, alors qu’il était allé salué l’émir de Yola au nom de la communauté Kanuri du Cameroun. En effet, Abdoullahi Bidissé est également, entre autres président de l’association Kanuri, qui organise chaque année un festival très courru. Là encore, le nouveau délégué régional de Elecam n’hésite pas à évoquer le rôle du destin dans sa nomination par ses pairs.

C’est donc logiquement que le lundi 05 juillet dernier, une foule nombreuse s’est rendue à l’hôtel Mentong, fleurs à la main, pour saluer cet adepte du destin, ainsi que les cinq chefs d’agence départementales et les vingt-un chefs d’antenne communales de ELECAM. L’occasion pour le Directeur Général de l’organe en charge de l’organisation des éléctions au Cameroun, de rappeler les missions d’Elecam et les devoirs dévolus à ses collaborateurs dans la région de l’Adamaoua. Mohaman Sani Tanimou a exhorté les heureux élus à oublier dès ce jour leur appartenance politique à un parti quelconque. « Vous êtes désormais des hommes sans obédience politique. Si jamais, hier, vous apparteniez à un parti politique, vous devez officiellement l’oublier et vous concentrez sur votre travail qui exige la neutralité. Vous devez vous-mêmes être les premiers à vous inscrire sur les listes électorales » a-t-il indiqué en substance, avant d’ajouter que «vous devez être réceptifs aux suggestions de simples citoyens, être ouverts à toutes les critiques, négocier en cas de besoin, pour réussir des élections qui ne souffrent d’aucune contestation par les parties prenantes », a ajouté le DG.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s