Paul Le Guen, sélectionneur et entraîneur de l’équipe du Cameroun:  »Je n’ai pas dit que tout allait très bien, j’ai parlé d’une situation d’urgence, d’une situation difficile. »


Le sélectionneur français du Cameroun, Paul Le Guen, très critiqué après la défaite contre le Japon (1:0), va remanier son équipe qui affrontera le Danemark samedi à Pretoria. « Je ne suis pas obtus », a-t-il lancé, en espérant que « les joueurs retrouvent un certain esprit ».

Depuis la défaite contre le Japon, le Cameroun semble évoluer dans un climat de crise obligeant les dirigeants à intervenir ?
C’était un climat d’après-défaite dans un premier match de Coupe du Monde dans un groupe de joueurs africains. Ce n’est pas du tout péjoratif, mais les réactions sont différentes. Je préfère que les gens soient très mobilisés et aient conscience de l’état d’urgence.

Comment avez vous analysé la prestation de vos joueurs et quels changements allez-vous apporter contre le Danemark ?
Le constat, c’est qu’on n’a pas été bon tout simplement, on a été très en dessous de ce qu’on pouvait faire. La déception est légitime, cela ne me dérange pas qu’on fasse un constat sans concessions. Je vais apporter quelques changements, trois nouveaux joueurs au départ et je vais changer quelques petites choses. Je fais mon métier de sélectionneur et d’entraîneur, conscient de mes responsabilités. J’ai des idées directrices, mais je ne suis pas obtus. Quand je vois que cela ne fonctionne pas, je change les choses. J’essaie de mettre les joueurs dans les meilleures conditions pour mieux m’exprimer. Contre le Japon, j’ai essayé de les mettre à leur poste en club, à l’exception de Stéphane Mbia. Quand cela ne fonctionne pas, je change.

Quelle réaction attendez-vous de vos joueurs ?
Il faut les mettre en face de leurs responsabilités, j’assume les miennes, je fais l’équipe, la tactique, mais ils doivent retrouver un certain esprit, on parle souvent de l’esprit des Lions, je leur suggère de retrouver cet esprit là. Cela fait partie des discussions qu’on a eues depuis la défaite, il y a eu des performances en dessous de ce qui était attendu chez certains joueurs. Il faut retrouver cet état d’esprit si particulier d’obtenir des résultats. On l’avait cet automne, il y avait une dynamique et une atmosphère.

A vous entendre, on pourrait croire que tout va bien dans cette équipe du Cameroun ?
Je n’ai pas dit que tout allait très bien, j’ai parlé d’une situation d’urgence, d’une situation difficile. Je suis lucide, je sais que demain, on joue très, très gros.

Que vous inspire cette équipe du Danemark ?
On est allé les observer plusieurs fois dans leurs matches de préparation et de qualification. C’est une équipe en mouvement un peu comme nous, avec des jeunes qui apparaissent, je continue de me demander quelle formation va être alignée demain avec des joueurs incertains et à court de compétition. Ils auront le même état d’esprit que contre les Pays-Bas (défaite 2:0, ndlr), il faudra être très concentré.

Source: Afp

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s