Coupe du monde 2010: Lions indomptables, l’ambiance n’est pas conviviale au sein du groupe


« Quels que soient les problèmes entre les joueurs, je ne pense pas qu’un seul ait envie de trahir le pays, de ne pas faire son boulot », a assuré mercredi le président de la fédération camerounaise de football, Iya Mohammed.
« On n’a pas besoin d’être ami pour jouer au foot et on ne leur demande

pas de partir ensemble en vacances. Mais en supposant que des clans existent réellement, l’équipe est au-dessus des problèmes personnels », a-t-il ajouté à l’issue de la séance.
Battus lundi par le Japon (0-1), les Lions Indomptables affrontent le Danemark samedi à Pretoria.
« Une petite victoire peut tout arranger. On a manqué un match, une opportunité. On ne va pas dire qu’on a perdu tout espoir. On est confiant mais on doit faire preuve de détermination et d’engagement. Il faut détendre l’atmosphère et permettre à tous les joueurs de s’exprimer », a déclaré M. Mohammed.
« Les joueurs sont conscients qu’ils ont raté une occasion. On a peut-être fait une erreur en pensant que le Japon serait le plus faible. On a peut-être joué le match avant. On est dos au mur et moi j’attends un résultat », a-t-il prévenu.
Au complet, l’équipe a réalisé une séance à la carte. Pendant que certains s’entraînaient au tennis-ballon, d’autres ont procédé à une petite opposition sur un demi-terrain. Les gardiens se sont entraînés dans leur coin.
« On a oublié le premier match et on est concentré sur le prochain, a assuré le gardien Souleymanou Hamidou. On est passé à côté mais on se remet en question et on a travaillé sérieusement. On doit être sûr de nous. On a besoin d’être tous ensemble ».

L’attaquant et capitaine du Cameroun, Samuel Eto’o a estimé mercredi que son sélectionneur Paul Le Guen et lui-même auraient à « rendre des comptes » à la fin du Mondial-2010, que les Lions indomptables ont commencé par un revers 1 à 0 face au Japon (groupe E).
« A la fin de cette Coupe du monde, Paul devra rendre compte à ses dirigeants, qui lui ont fait confiance. Et moi, en tant que joueur et capitaine de cette équipe, je devrai faire pareil », a expliqué le joueur de l’Inter Milan sur la chaîne de télévision française Canal Plus.
Interrogé sur son positionnement face aux Japonais, sur le flanc droit de l’attaque alors qu’il préfère évoluer en pointe, Eto’o a expliqué qu’il se « limite à jouer et à donner le maximum ».
« J’ai joué dans un registre où il (Le Guen, ndlr) souhaitait que je le fasse parce qu’il trouvait que l’équipe avait peut-être un coup à jouer si je jouais à droite », a-t-il déclaré.
« J’ai donné tout ce que j’avais à donner. J’ai défendu comme un latéral, j’ai attaqué, j’ai essayé de mettre mes coéquipiers dans les meilleures conditions pour qu’ils puissent terminer le boulot », a ajouté le Camerounais.
L’attaquant a toutefois insisté sur le fait qu’il avait « joué toute (sa) vie à un certain poste » (avant-centre, ndlr).
« Je suis le meilleur buteur de l’équipe nationale de l’histoire du football camerounais parce que j’ai joué à un certain poste. (…) Cela n’empêche pas que si le coach me dit: Samuel, tu dois aider l’équipe à cet endroit, je crois que je dois le faire. Mon devoir, c’est d’amener mon pays le plus loin possible », a-t-il souligné.
Le Cameroun doit se ressaisir face au Danemark, battu pour son entrée en lice par les Pays-Bas (2-0), samedi à Pretoria, s’il veut conserver une chance d’accéder aux 8e de finale.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s