DUKU DARMAN, coordonnateur national du FPD : « Le Cameroun n’est pas une peau de chagrin »


L’homme politique parle du Cameroun, de l’avenir en passant par le rôle que devra jouer la jeunesse pour le décollage effectif du pays.

En quel sens la jeunesse que vous représentez peut-elle jouer un rôle important dans le développement de la cité ?
Il est communément dit que la journée appartient à ceux qui se lèvent de bonne heure; nous pensons également que c’est un devoir patriotique pour tout citoyen camerounais de s’occuper du destin politique de son pays, de participer au débat de construction et de gestion de notre pays .Considérée à juste titre comme «le fer de lance de la nation » il revient à cette jeunesse de construire pour le pays par sa force et son engagement une cité ou les rois seront des philosophes ou ne le seront pas ; une cité ou chacun joue pleinement son rôle. Un contemporain affirme : « quelque soit son époque c’est la jeunesse qui écrit les nouvelles pages de l’histoire ». Une jeunesse à qui hommage doit être rendue, pour qui l’espoir doit poindre à l’horizon dans un pays où à trente, quarante ans ; le jeune ne connaît pas le travail, le salaire, le choix et la responsabilité familiale.
En tant que défenseur de cette jeunesse dont vous étés le chantre que proposez vous concrètement ?
A travers notre projet de société aux jeunes et à tous les camerounais l’apanage semble être la construction d’un nouvel ordre social, d’une société plus juste et prospère bâtie sur le développement social dont le point focal est la lutte contre la pauvreté et le chômage, le combat pour la paix. Le moteur de la paix ne peut être que le développement socio-économique mutuel seul créateur d’emplois. Le développement est présenté comme la solution aux problèmes politiques, économiques, sociaux des sociétés et la vision qui la soutient insiste sur la croissance. Le sillage socialiste nouveau dans lequel nous nous situons permet également de comprendre que l’homme est au centre de notre destination et à l’unisson nous pouvons réaffirmer que « ce n’est pas la conscience qui détermine la vie matérielle mais la vie matérielle qui détermine la conscience ».
Quelles réflexions de fond suggérez vous ?
Les points essentiels de la vision politique du Front Populaire pour le Développement seront:
– l’idéal d’une nouvelle vision de politique sociale et économique :
*une nouvelle donne pour la paix : la sécurité alimentaire. L’agriculture est l’une des grandes chances du Cameroun de demain. Nous sommes un pays qui a une vocation formidable dans ce domaine, une démographie, un savoir-faire, des terres .L’agriculture économique source d’emplois et de bien être.
*un nouvel indicatif du développement social : la question de l’emploi qui fragilise et démoralise avec des conséquences ravageuses et néfastes dans la société : l’exclusion, la précarité, la peur du lendemain… A ce titre l’emploi est l’un des baromètres de la nouvelle société démocratique, d’où la nécessité d’un programme efficace de lutte économique contre le chômage. Le Cameroun n’est pas une peau de chagrin mais plutôt un horizon de croissance
-La construction d’un nouvel ordre économique : l’entreprise.
* L’entreprise est au centre de la renaissance économique avec un plan de relance économique basé sur la consommation .L’entreprise doit être créé en nombre grâce à un. partenariat entre l’Etat et le privé avec une bonne lisibilité dans l’obtention des crédits
De ce fait une grande révolution de notre fiscalité est nécessaire car notre fiscalité lourde ralentit la consommation et stoppe l’embauche. Une réduction massive des dépenses des administrations afin de relancer l’initiative et l’embauche, ceci permettra à la consommation d’augmenter par l’investissement encouragé. Il faut également libérer les forces vives d’un certain nombre de contraintes afin de leur donner des chances d’innover, d’investir, d’embaucher, par une la bonne gouvernance.
-La renaissance des valeurs républicaines.
*La consolidation de la solidarité nationale : une nécessité
Cette consolidation passe par la reconstruction de la famille, la protection de l’enfant, de la vie, l’égalité .L’égalité n’est pas encore assurée ; l’égalité entre tous les jeunes mais aussi entre les hommes et les femmes, égalité professionnelle de manière que nous avancions vers une parité homme et femme dans toutes les instances élues La considération due aux aînés qui sont une force et non une charge, dont la place est au cœur de notre société. Le parti plaide pour une solidarité intergénérationnelle. Le regard d’un enfant, la sagesse d’un ancien vaut plus que tout l’or du monde
*La conquête de l’intégrité et de la probité : impératifs d’un développement du cœur et de la raison
Aujourd’hui chacun ressent la dégradation de l’esprit public .

Comment demander des efforts aux camerounais si les hommes ne sont pas irréprochables ?

Depuis un certain temps de très hauts cadres de l’administration sont mis en examen, emprisonnés, parfois pris en délit de mensonge. Il faut porter très haut le flambeau de l’intégrité, de la probité, de l’honnêteté en prônant quelques mesures : l’indépendance totale des juges par rapport au pouvoir politique, en créant des juridictions spéciales contre les réseaux de corruption et de détournement, en rendant effective la déclaration du patrimoine
-Vers un nouvel ordre politique et institutionnel
*Le rééquilibrage des pouvoirs, la durée du mandat présidentiel
Pour notre jeune nation il y a une nécessité de rééquilibrer les institutions c’est-à-dire faire de sorte que le Président de la République assume exclusivement les fonctions qui sont les siennes .Il faut penser par exemple à réduire le nombre de nominations des dirigeants des entreprises publiques nommés par le Président de la République ; une diminution du train de vie de l’Etat, du Président de la République, du Parlement qui dans un pays connaissant des difficultés parait insolents
Le gouvernement ne doit pas se substituer au politique, pour cela il faut penser à réduire impérativement la multiplication des cabinets ministériels avec un gouvernement resserré avec un premier ministre responsable devant l’assemblée et un gouvernement qui assume pleinement ses responsabilités. Le parlement doit légiférer, il doit contrôler l’action du gouvernement Le gouvernement doit faire un audit général de la dépense publique. Il faut également rétablir le pouvoir délibératif de l’Assemblée nationale en donnant à l’opposition le pouvoir de constituer des commissions d’enquête.
Du mandat présidentiel ; le septennat parait lourd pour la consolidation d’une jeune démocratie. De fait, il est urgent de la faire respirer à un rythme régulier de cinq ans exprimant une vitalité.
Quel regard porter vous sur l’avenir du Cameroun ?
Le Cameroun n’est pas une peau de chagrin, mais un horizon de croissance L’on peut et doit penser grand. Ainsi le Front Populaire pour le Développement veut préparer l’avenir du Cameroun et celui de sa jeunesse. Pour cela il faut gagner la bataille de l’intelligence, redonner la priorité à l’éducation, et à la recherche, soutenir la création culturelle donner toute sa place à l’écologie.
Le Cameroun est un pays qui a des chances extraordinaires : sa démographie qu’il faudrait encourager par une vraie politique familiale, ses petites et moyennes entreprises, sa recherche, son intelligence, sa culture, mais aussi son agriculture .Ces chances, cet esprit de conquête qui nous a marques longtemps nous ne le retrouvons pas et il faut rendre au Cameroun cet esprit de conquête. L’avenir appartient à ceux qui auront su donner aux générations de demain les raisons d’espérer de vivre.
Entretien avec Roméo TIGNANG à Ngaoundéré

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s