Environnement : Le gouverneur interdit la coupe clandestine, la mutilation des arbres dans la région de l’extrême Nord.


La lutte contre la désertification dans cette région à l’extrémité du triangle national camerounais vient prendre grâce à cet arrêté du gouverneur Joseph Beti A, un nouvel élan. L’arrêté qui survient, il faut le noter, au lendemain de la toute première conférence des gouverneurs de région tenu à Yaoundé en avril dernier, interdit : la coupe clandestine, la mutilation d’arbres et la fabrication de charbon de bois. Sont également interdit la collecte de bois, le sillage d’essence non ligneuse à l’instar du rônier utilisé ici pour faire de la charpente des maisons et leur sortie hors de la région. Pour que la mesure soit observée à la lettre, les chefs de circonscription administrative et autres services compétents ont été invités à sévir véritablement contre les contrevenants.

S’il est vrai que l’initiative du chef de la région est très louable, la grande interrogation tourne autour de son degré d’application. L’approvisionnement en bois de chauffe pour les ménagères des grands centres urbains restent un problème quotidien. Du fait de la démographie galopante dans les villes, la consommation du bois de chauffe est sans cesse croissante. Fort de tout cela, la coupe du bois et surtout des arbres sur pied est vite entrée dans la routine. Le gaz domestique bien que disponible dans la localité peine à gagner le marché, aidé en cela par le porte feuille des ménages et les habitudes locales.

Bruno Patchoaké

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s