Récompense : Dieudonné Gaïbaï de Mutations primé.


TPG
Le lauréat...

Il a reçu en compagnie de trois autres  consœurs  des prix pour leur engagement en faveur du développement durable.

Dieudonné Gaïbaï, Nicole Tao, Bertille Monè et Ayi Mbilé sont les tout premiers lauréats des «Prix médias et environnement» ; un concours organisé par l’association Jeunesse pour l’environnement en partenariat avec le ministère français des Affaires étrangères et européennes et l’Institut pour le développement (Ird). Les quatre journalistes, exerçant dans la presse écrite et audiovisuelle, ont ainsi reçu leurs parchemins vendredi 30 octobre dernier au siège de l’Ird sis à Etoa-Méki à Yaoundé. Dieudonné Gaïbaï, responsable du desk grand Nord du quotidien Mutations, a été primé pour ses articles traitant des questions d’environnement.

Nicole Tao, journaliste à New Tv, une chaîne de télévision privée émettant à partir de Yaoundé et sa consœur Bertille Monè, remportent respectivement le Prix spécial du jury et le «Lion vert» de la télévision. La première est primée pour son documentaire sur le jardin zoo botanique de Mvog-Betsi tandis que la seconde est récompensée pour son reportage à la décharge de Nkol Mfoulou intitulé «Nkol Mfoulou, la décharge qui dégage».
De son côté, Ayi Mbilé, journaliste à la Fm 94, une chaîne de radiodiffusion urbaine du réseau de l’office de radiodiffusion et télévision publique du Cameroun (Crtv), a gagné le prix mis en compétition en radio. C’est son travail sur les changements climatiques qui lui vaut ainsi cette distinction.
Absente à la cérémonie de vendredi présidée par Laurent-Charles Boyomo Assala, parrain scientifique de cet événement et par ailleurs directeur de l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic), la journaliste Ayi Mbilé s’est faite représenter, ainsi que son confrère Dieudonné Gaïbaï, l’heureux gagnant dans la catégorie presse écrite. Les articles sur l’environnement de Dieudonné Gaibai, chef du Bureau Grand Nord de Mutations, ont été sélectionnés sur l’ensemble de sa production journalistique, a précisé Christian Seignobos, membre du jury et par ailleurs chercheur à l’Ird.

Selon les organisateurs, cette initiative, la première du genre au Cameron, vise à récompenser l’engagement des journalistes s’étant illustrés à la sensibilisation du public et des décideurs sur les questions environnementales. «Les Prix médias et environnement veulent encourager les productions journalistiques et médiatiques qui font appel à la promotion du développement durable», a souligné le Pr Laurent-Charles Boyomo Assala en sa qualité de président du jury, au cours de cette cérémonie de remise des prix aux différents lauréats ce 30 octobre. Le représentant de l’Ird au Cameroun, Xavier Garde, a indiqué que le soutien de son organisme à ce projet entrait dans le cadre du programme de promotion de la culture scientifique et technique (Pcst) du Quai d’Orsay (le ministère français des Affaires étrangères et européennes, Ndlr).

Ahmed Messi publié sur camerfeeling

Publicités

One thought on “Récompense : Dieudonné Gaïbaï de Mutations primé.

  1. lebrunal

    Dieudonné Gaibai de Mutations primé.
    je pense ma foi que c’est un non évènmenent. car dieudonné que j’ai connu et qui est plus q’un ami pour moi méritait une reconnaissance depuis fort longtemps. Pionnier du journalisme moderne dans la région( pour ce qui est de la presse écrite), ses articles parus n’avaient cessés de surprendre par la qualité et la profondeur de ses textes.
    Comment oublier sa contribution pour le très sérieux « les Cahiers de Mutations » à l’occasion d’un dossier sur le coup d’état manqué du 6 avril ?
    Ah cette sacrée grippe aviaire. Dieudonné a été au Nigéria voisin pour voir ce qu’il en est exactement.
    vous vous rappélé du fameux « Je reviens de Djaména » c’était un cartoon. Agnès Tailé pourra le confirmer…
    Dans le logone et chari, à zina les populations se déchirent à cause d’une marre d’eau poissonneuse et mort s’en suit. Pour nous, pour vous il a été rechercher la vérité.
    Ah,
    quand je pense à la vitalité qu’il a su donner au club communication de l’univ de ngaoundéré, je pense que c’est le début de la consécration.

    Tiens le cap DG.

    notre jeunesse a besoin de repères. Et nous autres, nous nous mettrons à votre école, à l’école de l’excellence.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s