Santé : Après l’attaque du choléra, la contre attaque du Minsanté


Des vastes opérations de sensibilisation des populations contre l’épidémie sont menées autant au Nord qu’à l’Extrême-Nord.

Déjà, un mois et demi que l’épidémie de choléra s’est déclarée  dans des localités de l’Extrême-Nord avant de s’étendre dans le Nord voisin. Au sein des différents services de santé, l’on affirme que l’alerte est poussée au maximum. 209 cas ont été enregistrés  pour une trentaine de décès dans la première région. Idem pour ce qui est du Nord. Le séjour du Ministre de la Santé publique, André Mama Fouda dans le département du Mayo Tsanaga où le plus grand nombre des cas (112) et décès ont été consignés vient à coup sûr donner un nouvel dynamisme à cette campagne d’assainissement qui souffre de l’extrême mobilité des hommes. En effet, de sources médicales, la maladie aurait fait sont entrée en terre camerounaise par le Nigeria voisin. « Tout le personnel de santé est en alerte… Nous savons que le choléra est une maladie des mains sales. Nous sommes entrain de sensibiliser à travers  tous les canaux de communication. Sur le plan pratique, nous traitons les points d’eau, nous assurons la prise en charge totale des malades » a confié le Dr Rebecca Djao, délégué régional de la Santé Publique de l’Extrême-Nord, au micro de Emmanuel Monhaboc, chef de station Crtv Extrême-Nord.

B. P.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s