Presse : La Tribune sahélienne zoome sur la douane


La Tribune Sahélienne
La Tribune Sahélienne

Cet autre journal d’information du grand nord a ouvert un dossier sur les pratiques mafieuses en vigueur dans les secteurs des douanes du septentrion.

« Subdivision active des douanes de Kousseri, près de 7 milliards détournés par an », c’est le titre à la une de la livraison du 26 aout 2009. Selon le journal de Hamadou Ousman, en usant de fausses déclarations et de faux transit, plusieurs douaniers ont réussi à faire main basse sur les recettes de l’Etat.

Le rédacteur en chef, Hyppolite Tchuenté plante le décor avec un article intitulé « l’impossible assainissement ». Il explique l’évidence du phénomène de la corruption par la prolifération des produits de contrebande sur le marché local. Et il écrit, « il sera question comme à l’accoutumée de décrier au lieu de crier et surtout de présenter ces hommes et femmes avec leur méthode et moyens de nuisance».

Dans l’article qui suit (signé délibérément ?), le journal présente les méthodes : le faux transit et la sous estimation frauduleuse des marchandises. On peut aussi y apprendre qu’une vieille pratique…consiste à percevoir 400 000 F cfa par déclaration visée ». Au bout du compte, lit-on, le gang de fonctionnaires peu scrupuleux empoche plus de 150 millions par mois.

Le journal va jusqu’à publier des documents pour démontrer la véracité de ses allégations. Comme promu, le canard pointe « les coupables ». D’abord le DG des Douanes et le Chef Secteur des douanes pour l’extrême nord, il leur est reproché leur silence. Ensuite, Sali Youssoufa et Mahamat Bah, respectivement commandant de la subdivision active des douanes et chef de brigade commerciale des douanes de kousseri, sont doigtés. L’enquête leur attribut la propriété de nombreux biens, à l’instar d’établissements hôteliers.

La suite du dossier dans la publication N°23 de septembre, fait état de tracts en circulation au bureau des douanes de Figuil qui serait devenu « la vache à lait des douaniers du secteurs nord. On lit sur le document publié et adressé à l’origine au directeur des douanes, que « Laraba Etienne…profite de l’absence de son patron pour s’enrichir sur le dos de l’Etat ». Il est accusé de « détourner l’itinéraire des camions contre 300 000 f cfa au mépris de l’utilisation des documents en vigueur ».

Seulement dans la démarche, l’on constate que les mis en causes n’ont guère été approchés pour donner leur part de vérité. La suite du dossier est tout de même publié concomitamment avec un droit de réponse dont on a du mal comprendre les tenants et les aboutissants.

P. B.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s